4 conseils pour créer un call-to-action efficace

Les call-to-action, ou boutons d’appel à l’action, sont incontournables sur internet : ils guident les visiteurs d’un site web à travers leur parcours de consommateur.

Attirer des internautes sur votre site internet n’est pas une victoire en soi : vous devez les guider dans leur parcours jusqu’à ce qu’ils trouvent du contenu pertinent, jusqu’à ce qu’ils interagissent avec votre marque, jusqu’à ce qu’ils deviennent clients. Les call-to-action servent cet objectif de conversion des visiteurs en leads engagés, voire en clients.

1/ Créez des call-to-action qui expriment des bénéfices concrets.

Lorsqu’un internaute clique sur un call-to-action, il interagit avec votre contenu : il devient actif. On dit alors que vous avez engagé ce visiteur, et cela a une grande valeur pour vous : c’est le signe que vous avez trouvé le message juste, pour la bonne cible, et que cet internaute avance dans le cycle de vente. Mais pourquoi le fait-il ?

Concentrons-nous plutôt sur l’internaute : conscient de s’engager dans une action en cliquant (remplir formulaire d’inscription par exemple), il doit être sûr et certain que cela lui rapportera quelque chose.

Erreur n°1 : Vous concentrer davantage sur votre offre plutôt que sur votre prospect B2B.

N’oubliez jamais : le client est moins intéressé par le produit ou service lui-même que par les bénéfices concrets qu’il peut en tirer.

Aussi, soyez certains d’exprimer clairement la plus-value de votre offre lorsque vous incitez les visiteurs de votre site à réaliser une action. Que recherchent vos clients quand ils optent pour vous ? Qu’espèrent-ils de vos produits ou services ? Sachez l’exprimer de manière simple, concise et explicite.

À titre d’exemple, il y a bien des façons différentes d’inviter une personne à s’abonner à une newsletter :

« Abonnez-vous à la newsletter » : beaucoup trop neutre, sans projection dans la valeur que ça peut apporter.

« Recevez par e-mail les nouveaux articles du blog » : cela convaincra une personne pressée, soucieuse d’avoir du contenu pertinent directement dans sa boîte email.

« Profitez de conseils exclusifs chaque semaine » : une promesse ambitieuse, qui peut convaincre si les contenus de votre site ou blog sont déjà jugés pertinents par l’internaute.

2/ Un call-to-action efficace suscite une émotion.

Sur internet, il est essentiel de nouer un lien avec les visiteurs de votre site. Créer une proximité, un rapport de confiance, qui les incitera à vous choisir plutôt que la concurrence. Mais il faut aussi les pousser à vous choisir immédiatement : un visiteur qui hésite à cliquer sur un call-to-action pourrait ne jamais revenir sur votre site.

La recette : susciter la confiance, et créer un sentiment d’urgence.

Rassurer vos éventuels clients est essentiel, encore plus pour les services avec abonnements qui ont tendance à effrayer les internautes. N’hésitez donc pas à ajouter des informations supplémentaires proches du bouton d’appel à l’action, comme par exemple :
– Des informations contractuelles rassurantes : « sans engagement » ou « essai gratuit de 1 mois »…
– Des avantages ou réductions temporaires ;
– Des témoignages de clients satisfaits…

Les call-to-action qui connaissent les meilleurs taux de conversion sont également ceux qui créent un sentiment d’urgence. C’est bien involontaire, mais nous accordons davantage de valeur aux choses qui nous échappent, et moins à celles qui sont disponibles en abondance. Aussi est-il astucieux de rédiger vos appels à l’action en mettant en avant que votre offre est temporaire, ou qu’elle est limitée à un nombre de participants…

Erreur n°1 : Vous concentrer davantage sur votre offre plutôt que sur votre prospect B2B.

Un exemple réussi en la matière : le site voyages-sncf.com qui organise parfois des ventes flash avant les weekends ou jours fériés. Avec des appels à l’action comme « vente flash happy hour, 40 000 billets à saisir pour partir ce weekend », leur objectif est clair : provoquer un achat sur un coup de tête !

3/ Les call-to-action multiples : laissez l’internaute choisir.

En marketing digital, il est souvent recommandé d’associer une action à une page web, donc un unique call-to-action par page. Si vous communiquez sur un nouveau produit, le lancement d’une newsletter, ou autre actualité majeure autour de votre entreprise, alors ce principe reste très largement vrai. En revanche, sur les autres pages de votre site, et en fonction de votre activité, vous devrez parfois introduire plusieurs call-to-action par page.

Avoir plusieurs call-to-action sur une même page de votre site n’est pas un problème.

Plusieurs call-to-action ont parfois leur place sur une même page internet, notamment si vous commercialisez une offre sur le modèle « freemium », ou si les visiteurs peuvent s’identifier et/ou s’inscrire à votre plateforme…

Le plus important est de soigner la disposition des différents appels à l’action, et de les hiérarchiser.

Votre call-to-action principal doit toujours attirer davantage l’attention, visuellement, que les autres ; ainsi les appels à l’action secondaires apparaîtront comme de simples alternatives au chemin « principal ».

4/ Soignez l’apparence de vos call-to-action.

Le design des boutons d’appel à l’action joue un grand rôle sur leur efficacité.

La couleur doit attirer l’attention, sans être trop agressive : entre un rouge voyant et un vert plus rassurant, vous pouvez hésiter. Le mieux est encore de tester les deux et d’analyser le taux de conversion !

L’emplacement du call-to-action est aussi un élément important. Voici une poignée de conseils :
– Créez suffisamment de « vide » autour du bouton, pour qu’il se distingue facilement du reste du contenu.
– Incluez nécessairement un call-to-action au-dessus de la ligne de flottaison, de sorte qu’il soit visible sans avoir à descendre («scroll») sur la page.
– Placez un call-to-action en bas de page, comme rappel à l’action après lecture de tous vos arguments.

Le mot de la fin : un call-to action efficace est nécessairement personnalisé. Personnalisé par rapport à vos objectifs, à votre activité, mais surtout à votre cible. En vous appuyant sur nos conseils, testez plusieurs call-to-action et comparez vos résultats. Petit à petit, vous optimiserez votre taux de conversion, et saurez quel type de bouton d’action insérer sur votre site pour générer de la croissance.

Comment définir vos cibles à l’aide du web

Comment créer votre propre liste de prospects

Comment prospecter par e-mail à froid

Comment vendre avec les réseaux sociaux

Ces articles peuvent vous intéresser :

Rémi Caland

Rémi Caland

Business Developer

J'aide les PME B2B à exploiter au maximum les interactions sur leur site et autres supports web, pour générer de nouvelles opportunités commerciales.

vous souhaitez en savoir plus sur les solutions que nous pouvons vous proposer ?

Partagez
Tweetez
Partagez3
+1
Enregistrer
3 Partages