Gestion d’entreprise !

Lorsque l’on parle de gestion d’entreprise, la première notion qui nous vient en tête est le management : c’est à dire la gestion des techniques d’organisation de ressources qui sont mises en oeuvre pour l’administration d’une organisation, dont l’art de diriger des hommes, afin d’obtenir une performance satisfaisante.

Management :

Le management évolue de tout temps et a pris une nouvelle tournure avec l’arrivée du digital, les dirigeants sont confrontés à de nouvelles problématiques. Comme savoir manager ses équipes en télétravail avec de nouveaux outils, savoir encadrer l’accès aux réseaux sociaux en entreprise, ou encore mettre en place une meilleur collaboration entre les équipes marketing et commerciales. 

Il est vrai que les services marketing et commerciaux sont souvent présentés comme en compétition et pourtant, il existe un lien fort et une complémentarité entre ces deux services. 

Plus récemment encore avec la crise sanitaire, une autre problématique est apparue, celle de continuer à vendre pendant le confinement. Au-delà de la recherche de performance, le manager se doit de savoir gérer tout autre types de problématiques pas forcément financières.

Plusieurs questions peuvent se poser à lui : comment impliquer les collaborateurs dans la démarche RSE de l’entreprise et pourquoi la développer, comment mieux organiser et former ses équipes, comment gérer les conflits en entreprise….

Effectivement, le manager n’est pas toujours confronté à des problématiques financières, mais il peut être confronté à des problématiques humaines, organisationnelles…

Salon professionnel :

Le salon professionnel fais parti des facteurs de performance d’une entreprise, plusieurs avantages à un salon professionnel :

  • Permet de communiquer sur votre entreprise
  • Permet d’avoir des relations intéressantes avec des professionnels évoluant dans le même milieu
  • Générer des prospects bien entendu 
  • Recruter des personnes connaissant votre business, voire votre entreprise

Mais participer à un salon professionnel, où à un événement de réseauça se prépare !

Tout d’abord, il faut bien définir quel est  l’objectif de votre participation, une fois votre objectif déterminé, il faut le rendre mesurable et atteignable pour vous et vos équipes.

En amont du salon, faites également savoir que vous y participez ! 

Dites-vous aussi que participer à un salon ça a un coût, définissez bien votre budget en amont. Enfin, préparer au mieux la phase d’après-salon, il vous faudra traiter chacun de vos prospects de façon personnelle. 

Avec la crise sanitaire, beaucoup de salons professionnels ont été annulés, ce qui peut poser  problème pour certaines entreprises, cependant c’est l’occasion rêvée de solidifier sa présence digitale.

Vous pouvez également solliciter vos clients actuels afin de mieux les fidéliser ou bien pour qu’ils vous recommandent auprès d’autres clients. 

Et oui, malgré l’annulation de salons professionnels ou tout autre type d’événements professionnels, il reste très largement possible de signer de nouveaux contrats.

Ressources humaines :

Les ressources humaines font entièrement partie des préoccupations d’un dirigeant. Mais la plupart des dirigeants ne sont pas forcément formés au recrutement et/ou à la gestion des ressources humaines. Pour les TPE/PME, le développement de l’entreprise représente un enjeu majeur, et cela passe nécessairement par un développement commercial de l’entreprise. 

La problématique majeure est probablement le recrutement de commerciaux, recruter un commercial senior peut être une solution car il a de l’expérience, il conclut des deals, il remplit ses objectifs… Mais il a un fort coût et cela représente un frein en général pour les TPE/PME.

Ainsi, recruter un commercial senior n’est pas forcément la solution pour le développement commercial de votre entreprise, misez plutôt sur des “bons” commerciaux juniors.  

Par ailleurs, voici quelques petits conseils afin d’optimiser vos recrutements de commerciaux en b2b : 

  • Annoncez clairement ce que vous pouvez offrir à vos futur(e)s commerciaux
  • La cooptation : Miser sur les recommandations de confiance de vos collaborateurs actuels
  • Communiquer sur votre offre de recrutement en externe ( vous pouvez communiquer sur Linkedin, des forums d’écoles de commerces ) afin de créer une “identité de marque

On a évoqué plus tôt que le développement d’une entreprise passait par le recrutement de nouveaux collaborateurs.

En réalité, les TPE et PME peinent de plus en plus à recruter, ce qui représente l’un des principaux freins à leur croissance, c’est pourquoi la “marque employeur” joue un rôle important pour les TPE et PME, notamment en b2b. 

On vous propose ici, 3 méthodes originales de recrutement ; qui contribueront à votre marque employeur. 

Enfin, dans cet article, nous vous expliquons pourquoi il peut être intéressant de recruter un directeur administratif et financier pour une entreprise.

Indicateurs clés de performance (KPI) :

Pour toute entreprise ayant un site internet, il est extrêmement important d’analyser les données de votre site.

C’est principalement grâce à l’analyse des actions mises en place et de leurs impacts sur vos données qu’on mesure si une action est performante ou pas et comment l’améliorer. 

Attention tout de même à bien analyser les données liées à votre objectif ( générer des leads, augmenter votre trafic..) 

Effectivement, si votre objectif est d’augmenter vos ventes : analyser le nombre de pages vues ou bien le nombre de visiteurs unique, ne vous sera pas d’une grande utilité. 

Lorsque vous analysez vos KPI, pensez “retour sur investissement”, et soyez toujours dans l’optique d’améliorer vos performances.

Passez à l'action digitale
grâce à nos livres blancs !

Faites le plein d’inspiration et de bonnes pratiques grâce à nos livres blancs gratuits et écrits spécialement pour vous par les experts intento.

Dirigeants :

Un dirigeant d’entreprise fait face à de nombreuses problématiques, qui se situent à différentes échelles, que ce soit financier, humain, organisationnel…

Pour un chef d’entreprise, le temps est donc très précieux, concentrez-vous sur l’essentiel pour mieux gérer vos priorités et rester focus sur les actions qui servent réellement votre objectif. 

En tant que dirigeant, vous devez également mettre en place des actions pour motiver vos salariés et contribuer à leur bien être au travail.

Récemment, les nouvelles réformes facilitent la mise en place de plan d’épargne salariale et aussi un plan d’épargne retraite entreprise, cela peut être une bonne idée pour motiver vos salariés actuels mais aussi pour attirer de futurs collaborateurs, notamment et surtout pour les TPE/PME.

En France, le coworking peut contribuer au bien être des salariés car généralement, les salariés se retrouvent dans un cadre de travail idéal, ce n’est pas pour rien si en France, les espaces de coworking ont été multipliés par 10 depuis 2012. 

Par ailleurs, chez intento, on encourage les dirigeants à adhérer à des réseaux et associations de professionnels, pourquoi me direz-vous ? 

On retrouve plusieurs avantages à rejoindre un réseau ou association de professionnel : 

  • Vous pouvez rencontrer vos pairs pour vous entraider
  • Vous pouvez approcher des partenaires potentiels
  • Vous intégrer à l’écosystème économique local

De plus, avec la crise sanitaire , nombreux sont les chefs d’entreprises qui ont dû faire face à la baisse d’activité de leur entreprise et qui ont dû s’adapter et prendre certaines mesures radicales par moment. 

Être membre d’un ou plusieurs réseaux/associations professionnelles permet une certaine entraide lors des ces moments difficiles. 

Tendances marketing :

Un bon dirigeant sait suivre les différentes tendances qu’elles soient marketing dans notre cas, ou bien commerciales, de communication etc..

C’est relativement important car, c’est comme ça qu’une entreprise s’adapte rapidement aux consommateurs et à leurs environnement qui est en constante évolution. 

En fait, c’est très important, le marketing représente un réel enjeu pour les entreprises, comme nous le confirme le club des directeurs marketing et communication de l’IT avec son infographie annuelle.

Statistiquement, on y constate notamment une hausse globale des budgets marketing par les entreprises et on y voit également différents leviers marketing qui peuvent être exploités par les entreprises tels que le social selling, l’inbound marketing, l’emailing, les salons professionnels…

Lancement produit :

Lancer un produit n’est pas une étape facile , il faut être en mesure de créer un produit innovant qui répond à une réelle problématique client.

Mais pour arriver à ça, il faut bien connaître sa cible pour être en mesure de l’interroger, de dégager ses problématiques et de comprendre son réel besoin.

Beaucoup d’entreprises font l’erreur de négliger cette étape et prennent uniquement leur propre avis et jugement dans la conception de leurs produits.

N’hésitez pas à consulter notre article ici, où l’on vous donne quelques petits conseils pour concevoir un nouveau produit. 

Cible bien définie, son besoin bien compris, vous venez de créer le produit idéal :

Maintenant, il ne manque plus qu’à trouver vos futurs clients afin de commercialiser votre produit. 

Relations presse :

Souvent délaissé, les relations presse sont pourtant un excellent levier de communication et de développement commercial.

Et surtout en b2b, où la confiance joue un rôle clef dans la conclusion de deals,obtenir des retombées dans la presse spécialisée peut être un vrai gage de confiance et de crédibilité auprès de vos clients. 

On décrit d’ailleurs dans notre article, quelques conseils pour faire des relations presses ! 

le blog de la vente digitalisée

Améliorer votre stratégie commerciale digitale avec les conseils du blog d’intento.

Marketing B2B :

Vous le savez sans doute, nous parlons essentiellement de sujets qui touchent des cibles b2b. 

Il est important de différencier le marketing b2c du marketing b2b, étant tous des consommateurs “grands publics’ on a naturellement des réflexes b2c mais lorsque l’on parle de b2b, la cible est totalement différente, il faut savoir adapter son ton, se placer en tant qu’expert…

Effectivement, les cibles étant totalement différentes, les pratiques changent aussi.  D’autant plus qu’en b2b, les prises de décisions sont plus longues et il peut s’écouler entre 6 et 2 ans entre le premier contact et la conclusion du deal. 

En b2b,  vous n’utiliserez pas les mêmes techniques pour développer votre marketing, et vous n’allez pas du tout gérer vos leads de la même manière qu’on le fait en b2c. 

Bien sûr, il faut garder certaines bonnes pratiques en tête qui restent applicables aussi bien en b2c qu’en b2b, comme créer du “bon” contenu orienté problématique client, optimiser l’ux de votre site et biens d’autres…

 

Publicité en ligne

Entreprise :

Bien que certaines bonnes pratiques soient applicables aussi bien en b2b qu’en b2c, c’est aussi vrai pour les problématiques. 

Il y aura aussi bien des mauvais payeurs en b2b qu’en b2c, des problèmes de communication interne en entreprise, mais aussi des problèmes d’organisation dans vos productions..

D’ailleurs, en mai 2018, le nouveau règlement sur la RGPD avait chamboulé pas mal de pratiques des entreprises , pour rappel : 

  • Les entreprises ont désormais l’obligation d’informer les visiteurs et prospects de l’utilisation de leurs données personnelles.
  • Demander leur consentement
  • Laissez la possibilité à vos prospects/clients de consulter,modifier,supprimer ce que vous disposez sur eux. 

 

    Autre :

    Il y a maintenant 1 an et demi, nous faisions le point sur notre stratégie de contenu, vous pouvez retrouver notre bilan juste ici

    Vous pouvez également consulter l’interview de notre ancien directeur commercial : Jérôme Bulcourt.